28 septembre 2021

1BL

Faire pousser un avocat dans son jardin, comment faire ?

Faire pousser un avocat dans son jardin, comment faire ?

Faire pousser un avocat est un processus facile et une activité amusante à faire, seul ou en famille. Considéré comme un projet éducatif, observer son évolution s’avère une expérience enrichissante et intéressante. Cet article vous révèle les meilleurs conseils pour réussir la culture afin de réaliser une récolte au bout de quelques années.

Culture de l’avocatier : le matériel nécessaire

Le matériel nécessaire pour faire pousser un avocat est facile à trouver et abordable, notamment :

  • Un verre d’eau ;
  • Des cure-dents ;
  • De la terre ;
  • Un pot.

L’élément le plus important à trouver est le noyau d’avocat. Choisissez celui d’un avocat, suffisamment mûr mais pas trop. Libérez-le de sa chaire avant de le nettoyer délicatement à l’eau claire.

Retirez la peau brune du noyau d’avocat avant de le tremper dans de l’eau chaude pendant une trentaine de minutes. Retirez-le pour le faire sécher à l’air libre ou sous le soleil pendant 3 heures ou plus, pour le libérer de l’humidité.

La germination : une étape incontournable

Germination dans un verre d’eau

Ce type de germination est le plus pratiqué et le plus intéressant en terme d’expérience. Il vous permet d’observer l’évolution du noyau, de ses racines et de sa jeune pousse.

Positionnez le noyau d’avocat de sorte à ce que la partie pointue soit orientée vers le haut. Plantez trois cure-dents à mi-hauteur en les inclinant un peu. Il est important qu’ils soient presque au même niveau sur les côtés, sans être trop enfoncés.

Placez le noyau muni de cure-dents au-dessus du verre d’eau sans qu’il ne touche les parois. Remplissez le récipient en tâchant de mettre la partie inférieure du noyau en contact avec l’eau. D’ailleurs, il est recommandé de toujours vérifier le niveau du liquide pour le garder dans cet état.

Germination dans un terreau

Ce type de germination vous évite de déplacer le noyau dans du terreau, une fois les jeunes pousses formées.

Placez le noyau d’avocat préalablement nettoyé et séché dans du terreau drainé, léger et légèrement humidifié. Il est conseillé de déposer une couche de billes d’argiles au fond du pot.

Enterrez la moitié du noyau, notamment la base. Il importe que la partie pointue reste à l’extérieur. Préférez placer le terreau dans un endroit où une température avoisinant les 20 °C règne pour que le noyau fende.

Comment faire pousser et entretenir un avocatier ?

Cette étape est valable pour le noyau germé dans le verre d’eau. Plantez-le dans du terreau lorsque ses racines atteignent les 1 ou 2 cm pour qu’il se développe dans de bonnes conditions.

Veillez à l’arroser régulièrement, et jamais abondamment. La phase de fragilité de l’avocatier est à son plus haut point durant sa première année, d’où l’importance d’humidifier suffisamment la terre. Aussi, il convient de savoir que plus il est âgé, moins il a besoin d’eau.

L’idéal est de placer l’avocatier dans une zone bien exposée à la lumière du soleil étant donné ses origines tropicales et subtropicales. Les périodes de gel présentent des risques de le fragiliser. C’est pourquoi sa culture est davantage réussie dans les régions à climat doux, notamment dans le Sud de la France.

L’avocatier planté dans un jardin ne requiert pas de taillage de feuilles, impactant sur sa vitesse de production. Seules les plantes cultivées en intérieur ont en besoin.

Conclusion

Faire pousser un avocat dans son jardin n’a rien de sorcier et ne requiert pas de compétences particulières. C’est la période de germination et le déplacement du noyau dans le terreau qui sont un peu complexes. L’entretien est certes facile, mais il requiert une grande attention pendant les débuts de la culture.